dimanche 27 janvier 2013

Un air de déjà vu?






Nous avons  actuellement aux commandes un Président qui se proclame « Normal », mais le petit peuple de France qui l’a placé à ce poste commence à se poser plein de questions !
Normal, cela voudrait-il dire que  notre rêve de changement n’était qu’une utopie. Nous n’aurions chassé l’agité que pour le  remplacer par un champion du consensus, un modèle  déjà expérimenté dans différentes républiques, qui sont derrière nous, un modèle  reposant après tant d’agitation stérile !
 Les mois ont passés et le petit peuple de France, reste sur sa faim, en effet les résultats engrangés ne lui permettent pas de rêver qu'il vit dans un pays ou l'on met en œuvre une vrai politique de gauche. Étonné, le bon peuple de France à l’impression que le nouveau bidule qu’il à permis de mettre en place  semble, déjà, avoir atteint sa vitesse de croisière. Dix années passé dans l’opposition face à un parti socialiste bouillonnant ont certes permis à notre nouveau chef de se montrer apaisant face à un trublion qui nous avait tout promis, mais qui, de fait n’a réussi qu’à nous raboter tous nos acquis. Les dix années passées dans l’opposition à préparer le changement vont-elle seulement permettre à notre Résident du Château adoubé normal, de se glisser dans les pas de son prédécesseur. La différence entre les deux semble bien s’amenuiser,hélas, chaque jour un peut plus. 

C’est toujours la crise qui est responsable de tous nos malheurs !
Alors, la recette appliquée semble être toujours la même, on favorise la prise des médias par les imposteurs, les plus notoires, chargés d’assurer la diffusion de la pensée unique. Rien ne parait trop beau pour resserrer les liens entre une gauche libérale et une droite, provisoirement, en pleine déconfiture !

Il semble, toutefois clair que servir au peuple, en pâture des histoires d’alcôves ou de grands chefs de guerres ne soit pas, finalement, la bonne solution !

A moins que notre gauche caviar ne soit, en réalité, que la partie visible de l’iceberg de cette démocratie libérale que l’Europe des copains de l’assiette au beurre est plus que jamais décidé à promouvoir !
A mon humble avis il devient urgent de soigner le moral des électeurs car   si cette belle noblesse, d’assemblées d’incapables, ne veut pas récolter le juste prix de cette impuissance  c'est encore les moutons bêlants qui vont trinquer!
 Au fond l’opposition n’est que tranquillité et repos assuré, ce qui permet à nos vedettes de la politique politicienne,  entre deux spectacles, de brouter dans le calme, l’herbe bien verte et bien grasse, des pâturages de notre si généreuse République.

Un air de déjà vu !